Comment évaluer la douleur de votre animal, quels sont les signes indicateurs de douleur ?

Parce que les animaux ne peuvent exprimer leur douleur avec des mots, l'évaluation et la prise en charge de la douleur chez eux est complexe.

 

Contrairement à la douleur aiguë qui s'exprime de façon plus évidente (ex : boiterie, cris ou gémissements), la douleur chronique chez les animaux s'exprime par des changements de comportements subtils. Il peut parfois être difficile de détecter ces changements parce qu'ils apparaissent insidieusement, et ils sont souvent faussement attribués à la vieillesse.

 

Au-delà de la sensation physique désagréable, la douleur chronique est responsable de stress et d'une diminution de la qualité de vie. Elle induit des changements comportementaux, qui, lorsqu'on les détecte, nous permettent de comprendre que les animaux domestiques souffrent au quotidien.

 

Certains changements de comportements peuvent vous alerter sur le fait que votre animal est douloureux :

Carlin douloureux

Votre chien :

  • perd l'appétit
  • a moins d'enthousiasme pour jouer ou pour sortir se promener
  • est devenu irritable ou agressif à l'égard des humains (enfants en particulier) ou des autres animaux
  • se lèche sans arrêt à un endroit
  • refuse de monter dans la voiture, sur le lit ou sur le canapé
  • refuse de monter les escaliers
  • semble triste, fatigue, a pris « un coup de vieux »
  • recherche systématiquement la chaleur ou au contraire le froid pour se coucher
  • est devenu très collant ou au contraire très distant
  • ne vous fait plus la fête le matin
  • ne dort plus bien la nuit.

 

Chat douloureux

Votre chat :

  • ne saute plus
  • ne fait plus ou peu sa toilette
  • ne joue plus
  • est devenu irritable

 

Attention : ces symptômes ne sont pas spécifiques de la douleur et peuvent tout aussi bien résulter d'une autre maladie. Si vous constatez certains de ces symptômes et/ou si vous pensez que votre animal est douloureux, la première chose à faire est de consulter votre vétérinaire.