L'hygiène des dents chez les chiens

hygiene-dent-chien.jpg

 

Certains de nos chiens sont particulièrement sujets aux problèmes bucco-dentaires : tartre, mauvaise haleine, inflammation de la gencive ou de la bouche, chute de dents, abcès dentaires... Un moyen simple d'éviter ces problèmes est le respect d'une bonne hygiène des dents.

 

Le tartre, l'ennemi du chien...

La plupart des maladies de la bouche et des gencives du chien sont liées à la présence de tartre. Ce tartre, qui se dépose à la base des dents, contre la gencive, participe à la formation d'une plaque dentaire, lit de multiples proliférations bactériennes. Ceci peut avoir des conséquences locales mais aussi générales sur la santé de votre chien :

  • conséquences locales : inflammation voire infection gingivale, atteinte de l'os qui entoure la racine dentaire, déchaussement puis chute des dents, mauvaise haleine, parfois rhinite d'origine dentaire, abcès dentaire...
  • conséquences plus générales : propagation des bactéries de la bouche vers d'autres organes comme la trachée (trachéite), le coeur (endocardite)...

Certaines races ont une prédisposition plus importante que d'autres à la formation de tartre : il s'agit souvent des chiens de petite taille comme les Yorkshire, les Caniches, les Bichons, les Shih-tzus...

 

 

Comment empêcher le tartre de s'installer ?

L'objectif est de favoriser le nettoyage mécanique des dents :

  • en privilégiant une alimentation sèche : à base de croquettes par exemple ; sachez qu'il existe des croquettes spécialisées pour les problèmes de tartre : n'hésitez pas à nous contacter, plusieurs marques d'aliments étant à votre disposition ;
  • en "brossant" les dents de votre chien régulièrement 2 à 3 fois/semaine avec un dentifrice vétérinaire : il convient de l'habituer tout jeune à ces soins dentaires pour qu'il les accepte mieux ; des kits adaptés sont commercialisés contenant une brosse à dents, un doigtier recouvert d'aspérités et du dentifrice appétent ;
  • en distribuant des produits spécialement adaptés : lamelles à mâcher étudiées pour limiter la plaque dentaire.

 

 

Que faire quand le tartre est là ?

Il faut procéder à un détartrage. Celui-ci est réalisé avec un appareil à ultrasons comme chez l'Homme, mais nécessite, chez le chien, une anesthésie générale pour qu'il reste immobile, gueule ouverte.

Les dents sont ensuite polies pour ralentir la re-formation de la plaque dentaire.

Généralement, le chien est déposé le matin à jeun et récupéré par ses propriétaires l'après-midi ; il repart avec un traitement antibiotique.

Après le détartrage, il est indispensable de mettre en place un plan de prévention de la réapparition du tartre (cf ci-dessus).