Les puces

Le parasite externe le plus fréquent

puces.jpg

Les puces constituent le parasite externe des chiens et des chats le plus fréquent. Elles peuvent se transmettre d’un animal a l’autre ou s’attraper à l’extérieur ou dans un environnement déjà contaminé. Elles se nourrissent du sang de leur victime causant démangeaisons, irritations, réactions allergiques parfois impressionnantes.

 

Par ailleurs, les puces participent à la dissémination d’œufs de parasites intestinaux (dipyllidium) pouvant générer amaigrissement et troubles digestifs chroniques. Elles peuvent également transmettre des parasites se logeant dans les globules rouges (haemobartonellose) et provoquant des anémies sévères.

 

Il est parfois difficile de s’en débarrasser chaque puce adulte pondant plus de 50 œufs par jour ! Ces œufs sont libérés dans l’environnement de l’animal (c’est à dire dans l’environnement des propriétaires !) et peuvent rester quiescents plusieurs mois. L’œuf se transforme en larve qui devient puce en quelques jours. Les larves et les œufs sont logés dans les endroits obscurs de la maison, sans courant d’air, et sont donc difficilement accessibles. Arrivées a maturité les jeunes puces attaquent de nouveau votre animal préféré (voir vous…). Un cercle vicieux s’installe.

 

 

La meilleure arme : la prévention

Des antiparasitaires externes sont disponibles pour éviter que votre chien ou chat n’attrape des puces

N’hésitez pas à vous renseigner après du Centre Hospitaliser Vétérinaire Atlantia, certains produits pouvant être toxiques pour les chats. Ces antiparasitaires se présentent sous forme de pipette ou de spray et doivent être appliqués rigoureusement tous les mois. La plupart ont une action conjointe contre les tiques (parasites externes suceurs de sang transmettant une maladie potentiellement mortelle : la piroplasmose)

 

Des comprimés à administrer par voie orale (program) tous les mois vont provoquer la stérilisation de la puce qui viendrait (malgré les antiparasitaires externes déposés) à piquer votre animal. Le concept est original, ce médicament constitue une pilule contraceptive pour la puce via votre chien ou votre chat ! Attention, ce produit ne tue pas les puces mais les empêche uniquement de se reproduire et d’envahir votre environnement. Sur les animaux allergiques il est souvent associé aux anti parasitaires externes.

 

 

Que faire en cas d’infestation de votre chien et/ou chat ?

  • tuer les puces d’un coup en administrant par voie orale un comprimé : comfortis (uniquement chez le chien), capstar (chez le chien et le chat). Ce type d’antiparasitaire n’a pas une action dans le temps mais uniquement au moment de l’administration. Il est particulièrement indiqué lorsque l’animal concerné présente des lésions cutanées secondaires à une allergie.
  • prendre le relais par un antiparasitaire externe rémanent sous forme de pipette ou de spray. Attention certains produits sont toxiques pour le chat (tous les antiparasitaires à base de perméthrine). N’hésitez pas à nous demander conseil.
  • traiter son environnement : votre habitation est indubitablement infestée par les puces . Il convient alors de les tuer afin de rompre le cycle infernal. Des antiparasitaires dédiés à l’environnement existent : plusieurs présentations sont disponibles : aérosol, fogger, spray. N’hésiter pas à demander conseil au CHV Atlantia pour que nous vous proposions la présentation la plus adaptée au type de surface à traiter (moquette, parquet ancien, carrelage…)