La gestation et la mise bas

Fiches conseils

chienne et chiot
Un suivi rigoureux de la gestation permet de contrôler son bon déroulement et de préparer la mise bas.

La gestation est avant tout un phénomène physiologique naturel. Un suivi simple mais rigoureux permet de contrôler son bon déroulement et de préparer la mise bas et le post-partum (période qui suit la mise bas). Un service de pathologie de la reproduction et de l’élevage est à votre disposition au CHV atlantia pour répondre à vos attentes.

 

Durée de la gestation

La durée apparente entre la saillie et la mise bas peut aller de  57 à 72 jours.

Calculée à partir du jour de l’ovulation, elle est fixe et dure 63 jours (+/- 1j) chez la chienne. Aussi toutes les dates indiquées ci-dessous sont établies à partir de l’ovulation.


Diagnostic de gestation

A partir du 18ème jour 

  • Après avoir flotté librement, l’embryon qui n’est encore qu’un minuscule amas de cellules se fixe sur l’utérus vers le 17-18ème jour. C’est à partir de ce moment que la gestation va pouvoir être confirmée. Avant cette date, et contrairement à la femme, aucun examen sanguin et/ou échographique témoin de la gestation n’est réalisable.
  • Les témoins morphologiques de la gestation (ventre arrondi, développement mammaire…) sont très variables d’une chienne à l’autre et souvent peu fiables (état d’engraissement, nombre de fœtus, lactation de pseudogestation...). Il en est de même pour les facteurs comportementaux. On note parfois une baisse transitoire de l’appétit  au bout de 3 semaines environ.

Diagnostic par échographie / radiographie 

echographie-foetus-chatte
  • Vers le 22ème jour les battements cardiaques sont visibles à l’échographie. Au début du second mois on reconnaît les ébauches des membres puis la vessie et l’estomac.

 

  • Le squelette se minéralise petit à petit et devient visible à la radiographie vers le 45 ème jour.

 

  • La fin de la gestation est proche lorsque les anses intestinales sont visualisées à l’échographie ou les dents sur les clichés radiographiques.

 

  • La seule hormone vraiment témoin de la gestation, la relaxine (elle permet le relâchement des tissus) n’est mesurable qu’à partir du 22 à 28 ème jour.

 

 

Soins pendant la gestation

L'alimentation de la mère 

  • Les besoins de la chienne restent les mêmes les 40 premiers jours. 
  • A partir de la 7 ème semaine, la ration est augmentée de 10% chaque semaine. Les petits laissant de moins en moins de place à l’estomac, les repas sont fractionnés et une alimentation plus riche distribuée.

Mode de vie

  • Eviter à la mère les exercices trop importants : 7 à 10 jours avant la mise bas, la chienne sera installée seule dans un endroit calme ou lui sera préparé une « caisse à mise bas » qu’elle s’appropriera petit à petit. 
  • On commencera alors à surveiller matin et soir la température rectale de la chienne (la fin de la gestation se traduisant très souvent par une chute brutale suivie d’une remontée concomitante du début du travail). 

Pas de médicaments pendant la gestation :

  • Une règle d’or : pas de médicament pendant la gestation. 
  • 2 exceptions : La vermifugation à partir du 45ème jour et la vaccination contre l’herpès-virose.

 

 

Surveillance de la gestation

Si l’œil doit rester distant, certains signes d’appel sont à repérer :

  • toute perte vulvaire colorée et/ou abdondante doit être signalée

  • l'apparition de vomissements, d'une fièvre, d'une anorexie... doivent vous amener à consulter

     

     

Comment aborder sereinement la mise bas

La mise-bas est toujours un moment intense pour l’éleveur qu’il soit amateur ou professionnel. La crainte d’une dystocie (mise bas anormale) hante toujours les esprits. Chacun aspire à une jolie portée élevée par une mère en pleine forme. Il existe aujourd’hui des moyens médicaux qui permettent d’optimiser cet événement.

Le suivi de la gestation

  • Une grossesse non suivie n’est plus concevable à notre époque.
  • A chaque étape importante  examens et conseils vétérinaires s’imposent : diagnostic de gestation, suivi du développement embryonnaire,  soins spécifiques aux femelles gestantes,  préparation de la mise bas, évaluation des risques de dystocie (mise bas difficile)…

Césarienne programmée

  • Si plus de 9 fois sur 10 tout le déroulement de la mise-bas est normal, certaines chiennes sont particulièrement prédisposées à faire des dystocies (race brachycéphale comme les Bulldogs, chienne âgée dont c’est la première portée, chienne de grande race gestante d’un seul chiot…). La programmation d’une césarienne est alors souhaitable. 
  • En  gynécologie humaine, les statistiques montrent qu’une césarienne programmée est plus sûre tant pour la mère que pour l’enfant qu’une chirurgie réalisée après un début de travail. 
  • En médecine vétérinaire, la mortalité des chiots serait 4 fois moindre lors de césarienne programmée comparée à une césarienne en urgence
  • Il existe désormais des protocoles nous permettant d’intervenir dans des conditions optimales pour la chienne et les fœtus soit par connaissance du jour de l’ovulation soit par un suivi de la progestérone (hormone indispensable à la gestation) les derniers jours estimés de la gestation.

 

N’hésitez pas appeler le Centre Hospitalier Vétérinaire Atlantia (44) en cas d’urgence

Tel : 02.40.47.40.09