Les différents types de douleur

Il existe plusieurs types de douleur :

La douleur aiguë

Chien paralysé opéré d'une fracture vertébrale : gestion de la douleur par injections intraveineuses et par patch analgésique

La douleur aiguë est un phénomène physiologique normal. C'est le type de douleur que l'on ressent lorsque l'on se coince les doigts dans une porte ou que l'on se brûle la main sur une plaque de cuisson. Lorsque nous ressentons ce type de douleur, nous ré-ouvrons immédiatement la porte en question et nous retirons la main de la plaque chauffante.

 

Cette douleur est donc essentielle car elle informe notre organisme d'un incident potentiellement dangereux. Elle participe à nous protéger des agressions de l'environnement.

 

Réalisation d'une analgésie péridurale chez un chien en prévention de la douleur post-opératoire. Le cathéter péridural restera en place 24 heures

 

N.B. : la douleur aiguë n'est pas toujours un phénomène positif ; en effet, c'est elle que nous ressentons lors d'interventions chirurgicales, d'actes diagnostiques ou thérapeutiques invasifs, et, dans ce contexte particulier, la douleur est prise en charge lors de l'hospitalisation pour ne pas induire de souffrances inutiles souvent préjudiciables à la rapidité de la guérison.

 

 

La douleur chronique

La douleur chronique, en revanche, est une sensation douloureuse qui se prolonge dans le temps et qui n'a aucun rôle de protection de l'organisme. Il s'agit par exemple de douleurs liées à des maladies que l'on ne peut pas guérir, telles que l'arthrose, les hernies discales non opérables, ou certaines douleurs cancéreuses... La douleur chronique est une importante source de souffrance et de stress tant chez l'Homme que chez l'animal.

 

Cavalier King Charles douloureux : la douleur est liée à la présence d'une syringomyélie

La douleur pathologique

La douleur pathologique enfin est une sensation de douleur exagérée face à une stimulation peu ou pas douloureuse. Ce type de douleur peut être désarmant et est souvent mal compris puisqu'une simple caresse peut engendrer une douleur sévère. C'est par exemple le cas des douleurs ressenties par certains Cavaliers King Charles Spaniel souffrant de syringomyélie.

 

 

Le Centre Anti-douleur du CHVA est spécialisé dans la prise en charge de la douleur chronique et pathologique des animaux de compagnie. Ces douleurs sont souvent réfractaires aux traitements antalgiques habituellement prescrits par les vétérinaires. Par ailleurs, certains animaux, en raison de leur âge ou de maladies intercurrentes, ne peuvent pas être traités avec les méthodes conventionnelles.

 

C'est pour cette raison que le Centre Anti-douleur du CHVA travaille en complémentarité avec votre vétérinaire traitant afin d'offrir un soutien scientifique et technique pour l'évaluation, le diagnostic et la prise en charge des douleurs chroniques, réfractaires ou pathologiques.